Les amis du Padre Himalaya

"Four solaire de Sorède" - L’objectif de ce Blog est d’informer les adhérents et les personnes intéressées à l’environnement et aux Energies Renouvelables dans le cadre du développement durable…

posté le 28-10-2008 à 11:45:59

Assemblée Générale et Repas du Dimanche 23 novembre 2008.

Page 12 du Blog...

Association : « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède »

Fondée le 21 octobre 2005…Journal officiel du 2 novembre 2005 (N°1439)

A l’attention des 157 adhérents 2008 et aux futurs adhérents 2009

 

Nom : ……………………………………………………….Carte N°…………

 

Invitation à la 3ème ASSEMBLEE GENERALE

de l’association qui aura lieu

Le Dimanche matin 23 novembre 2008 à 10 h 30

à la salle des fêtes de SOREDE.

                                               (suivi de l’apéro (midi) et du repas (13 heures)

 

Ordre du jour

10h30 :  Accueil …Pour faciliter la tache du trésorier, la carte d’adhérent 2009 (10 €euros, tarif inchangé) valable jusqu’au 31 décembre 2009  pourra se régler le jour de l’Assemblée Générale…

10h45 : Assemblée généraleCompte rendu des activités de l’année écoulée          Compte rendu financier 2008  (Trésorier)        

Projet des activités pour l’année 2009, (dont voyage au Portugal)         Renouvellement du Conseil d’Administration pour les 3 années à venir         Questions diverses.

         Midi : Apéritif - Kémia offert par l’Association jusqu’à 12 h 45.

Repas de l'AG 2007

 13 heures  Repas servi à la salle des fêtes (Traiteur, Nègre)

MENU …

Terrine « Maison » CornichonsSalade Catalane

Gardianne de Taureau

Garnitures

Plateau de Fromages

Dessert : Omelette Norvégienne

(Vin, pain, eau  et café compris) 

Repas AG 2007...

&&&………à découper……………&………&………&……… 

Bulletin d’inscription pour le repas du Dimanche 23 novembre 2008

(Bulletin d’inscription et Chèque de règlement à l’ordre de « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède » à adresser à Antoine Sanchez 6, rue du Veinât 66690 Sorède,

avant le 10 novembre 2008 dernier délai.  

Prix du repas….

1) Adhérents 2008 et futurs adhérents 2009 : …………21 €uros                          

2) Non adhérents………………………………………....26 €uros 

Nom et prénom : (Adultes)………………….. :……….€uros :

Nom et prénom : (Adultes)………………….. :……….€uros :

Nom et prénom : (Adultes)………………….. :……….€uros :

Ci joint chèque de ………. €uros à l’ordre de :

 Les Amis du Padre Himalaya de Sorède 

C'était au dernier repas de l'AG 2007...

 


Commentaires

 

1. freedo  le 01-11-2008 à 19:34:31  (site)

je coné cette endroi i me semble qe je lé déja vu

 
 
 
posté le 23-10-2008 à 16:50:20

Energies Renouvelables...Salon 2008 à PARIS...17,18, et 19 NOVEMBRE

Salon International des Energies Renouvelables et de la maitrise de l'Energie.

PARIS 17 18 ET 19 NOVEMBRE 2008...

Paris

                      Cliquer ICI :     http://www.factomessage.com/sireme/

 


 
 
posté le 19-10-2008 à 10:10:02

Le four solaire du Padre Himalaya de St Louis (USA) en 1904 sur 66TV (Perpignan).

En Décembre 2004, Le Portugal et plus particulièrement la ville d'Arcos de Valdevez-Cendufe a commémoré le centenaire de l'attribution du Grand Prix de l'Exposition Universelle de St Louis aux USA attribué au "Padre Himalaya". 

    Jacky Solé (membre de l'association des Amis du Padre Himalaya de Sorède) et l’equipe de 66tv a le plaisir de vous presenter ses 8 nouveaux reportages mis en ligne sur le site http://www.66tv.fr/ .

 

 

Ci dessus, photo d'époque archives Professeur Jacinto Rodrigues : Le pyréliophore du "Padre" en 1904 lors de l'exposition universelle de St Louis aux USA.

 

     Parmi ces reportages une vidéo traitant du four solaire "Pyréliophore" réalisé par le Padre Himalaya à Paris et présenté à l'exposition universelle de St Louis aux USA en 1904 vient d'ètre publiée. Un document trés interessant à voir sur :

 

Cliquer CI DESSOUS directement sur la vidéo (Durée 8 mn)

Histoire du solaire : Le four solaire du Padre Himalaya de St Louis 1904 

Modéle réduits des fours solaires de Sorède 1900 et St Louis 1904.

Le Professeur Amand Darbon présente ici les maquettes du four solaire du "Padre Himalaya de "Sorède 1900" et "St Louis 1904" qu'il a lui mème réalisé en 2006 et 2008.

Photo d'époque ci dessus : Manuel Antonio Gomes alias "Padre Himalaya"

Qui était Himalaya ?

           Ce savant portugais est né le 9 décembre 1868, à Santiago de Cendufe, banlieue de Arcos de Valdevez au nord du Portugal, père de 25 brevets, Manuel Antonio Gomes, alias « Padre Himalaya » était un grand inventeur du « Touche à tout ». Outre ses expériences de fours solaires, ce savant fut le concepteur de canon, d’explosif, et même de procédé à faire tomber la pluie. Il étudia les énergies naturelles, le magnétisme, les forces telluriques, et tout ce qui préfigurait aux énergies nouvelles appelés aujourd’hui « Energies renouvelables ». Il mourut malheureusement comme beaucoup de ces grands hommes dans l’anonymat le plus complet à 65 ans en 1933 à Viana do Castello (Nord du Portugal).

             Jacinto Rodrigues, professeur et spécialiste d’écologie urbaine à l’université de Porto qui a édité un livre de 300 pages sur la vie du « Padre Himalaya » a participé à la  réalisation d’un film qui a été projeté pour la première fois au Portugal en décembre 2004 (Commémoration du centenaire à Arcos de Valdevez) et en France, notamment à Sorède et au CNRS Perpignan en 2005. La revue « Massana » (Argelès sur Mer) N°19 de juin 2006, consacre un reportage de 10 pages avec photos sur l’œuvre du Padre Himalaya.  

 

 


 
 
posté le 18-10-2008 à 10:56:58

A.G. des Amis du Padre Himalaya

Réunion du C.A. N°3 du 17 10 2008...

     La 3ème Assemblée générale de l'association a été confirmée pour le dimanche matin 23 novembre 2008 à 10h30 à la salle des fètes de Sorède. Les 157 adhérents 2008 recevront leur convocation, première quinzaine du mois prochain.

Comme l'année dernière l'A.G.SERA suivi de l'apéritif-kémia et du déjeuner pour tous les inscrits à ce repas. Retenez donc cette date : Dimanche 23 novembre 2008. Les personnes qui voudront adhérer pour 2009 seront les bienvenues.

Une partie des adhérents AG 2007.

 

Invitation à la 3ème ASSEMBLEE GENERALE de l’association

Ordre du jour10h30 : Accueil et Début de l’A G….Compte rendu des activités de l’année écoulée (Président)         Compte rendu financier (Trésorier)         Projet des activités pour l’année 2009         Renouvellement du Conseil d’Administration pour les 3 années à venir         Questions diverses.P/S…Pour faciliter la tache du trésorier, la carte d’adhérent 2009 (10 €euros, tarif inchangé) valable jusqu’au 31 décembre 2009  pourra se régler le jour de l’Assemblée Générale…

             Midi : Apéritif - Kémia offert par l’Association 

                               13 heures  Repas pour les inscrits 

 


 
 
posté le 16-10-2008 à 11:14:18

Projet de reconstruction du four solaire "Himalaya Sorède 1900"

 

Les Amis du Padre Himalaya de Sorède, EnR 66,

et le four solaire du Padre Himalaya de Sorède 1900.

 

 

Nouveau partenaire :  Association Ferronerie Catalane Arles Sur Tech

Site Internet : http://www.ferronnerie-catalane.com/FRA/accueil.htm 

 

 OBJET : Compte rendu de la réunion du 11/10/08 à 10 h 30, spécifique à la reconstruction du four solaire du Padre Himalaya  sur le site historique du Coll del Buc à Sorède. Présents : Amand Darbon, Antoine et Marie Sanchez, Christian Gri, (Les Amis du Padre Himalaya de Sorède) André Joffre, Président (Association : EnR 66), Messieurs Moles Louis et Vidal Bruno, tous deux maîtres artisans ferronniers (Association Ferronnerie Catalane Arles sur Tech). 

 

Site historique du four solaire Padre Himalaya Sorède 1900.

 

           

Comme nous tous, ces deux spécialistes du fer tombent en admiration devant la maquette du four solaire Himalaya 1900 réalisée par le professeur Amand Darbon et qui servira de base pour le projet cité en objet.

 

Photo ci dessous Fète du soleil 2007 démonstration sur le site  avec Amand Darbon  

 

Modéle réduit échelle 1/10,4 réalisé par Amand Darbon

 

André Joffre leur présente rapidement le personnage qu’était le Padre Himalaya et précise l’orientation de cet entretien et le but de cette réunion.

          -Savoir si ce projet est « faisable », en terme de savoir faire.

          -évaluer le coût de sa réalisation.

 

            Monsieur Vidal nous informe qu’il n’y a pas de problème majeur en ce qui concerne la structure métallique, supportant le récepteur « parabolique » du rayonnement solaire. Le point plus délicat est le calcul très précis, du positionnement des miroirs, leurs dimensions, leur inclinaison, leur courbure et leur réflexion. Ce dernier critère induisant l’utilisation de matériaux particuliers tel que l’inox.

 

            Le professeur Darbon répond à de nombreuses questions et surtout apporte toute la lumière sur les difficultés rencontrées lors de la réalisation de la maquette, prenant des initiatives en raison du manque de documents (dessins, croquis)

 

            Il est convenu que la maquette sera la pièce maîtresse d’une éventuelle reconstruction à l’échelle de 1 sur le site.

Amand Darbon a évalué le poids de l’ensemble métallique à 7 tonnes.

Monsieur Joffre évoque la nécessité de faire appel à un dessinateur qualifié, il cite Monsieur Tissier.

 

            En fin de réunion, Messieurs Moles et Vidal récupèrent la maquette pour la présenter aux membres de leur association qui se réunissent le lendemain. En effet ce projet de reconstruction du pyréliophore du Padre Himlaya aurait une résonance départementale, régionale mais aussi internationale quant à la maîtrise de leur art.

            Monsieur Vidal nous informe que le coût approximatif de cette œuvre nous sera communiqué dans environ 3 semaines.

            Antoine reprendra contact avec les propriétaires du terrain pour leur confirmer notre projet et éventuellement prendre un rendez vous pour étudier et peaufiner la suite à donner pour la constitution du dossier. Bien entendu, pour continuer sur la voie de la réalisation, Monsieur Guidoni, propriétaire du terrain, doit donner son accord pour proposition d’un bail emphytéotique (99ans). Une étude notariale sera chargée de la procédure.

            Fin de la réunion à 12h30.

 

Le Président,                                                                                              Le Secrétaire,

Antoine Sanchez.                                                                                       Christian Gri.

 
  

 

 


Commentaires

 

1. jessyilan  le 16-10-2008 à 11:16:48  (site)

Hebergeur d'images bonne journee

 
 
 
posté le 14-10-2008 à 14:28:09

Réunion du Conseil d'Administration de l'association...

 

 

Rappel...Réunion du Conseil d’Administration

N°3 (CA3.08)

15 Membres du CA convoqués…

(RV à noter sur votre agenda, dernière réunion avant l’AG)

            Daniel Martine, Gri Christiane, Chevrey Annick, Sanchez Marie, Daniel Hélène, Bueno Monique, Sanchez Antoine, Daniel Daniel, Talbot Jean Pierre, Gri Christian, Hoet Daniel, Gouarin Guy, Bueno Albert, Sanchez Vincent, Hérisson Alexandre et Amand Darbon.

 

Les membres ci-dessus sont invités à assister à la réunion du CA qui aura lieu le

Vendredi 17 Octobre 2008 à 20h15 (durée : 1h45 maxi)

3éme réunion du CA après l’A .G 2007

 

Au local qui se trouve à droite de la porte principale d’entrée de l’église.

 

 

Prix initiative BPS 2007

ORDRE DU JOUR.

Evocation des activités depuis la dernière réunion (CA N°2/ 08 du 4 avril 2008)

* Le point des adhérents à ce jour. Antoine.

* Le point trésorerie à ce jour (y compris subventions) Daniel Hoet.

* Céramique  Association « Padre Himalaya » (le point à ce jour)

* Projet de réalisation et commande de cartes postales « Padre Himalaya et site du four solaire) livraison commande et vente pour la fin de l’année (Noël)

* Evocation achat matériel vidéo - sono et écran pour l’association

* Terrain du four solaire…Coll del Buc ??? Projet reconstruction. Où en est-on ? Que devient ce projet ?

*Recherche de vestiges autour du site du FSH au Coll del buc. Date prévue samedi 10 mai 2008 (matinée de 8h00 à midi) Cause pluie ANNULE. Prévoir peut être une autre date…

* Evocation…Premières Journées Européennes du Soleil 16 et 17 mai 2008. Compte rendu verbal de la journée par les membres qui ont participé.

*Conférences Internationales DERBI des 5, 6 et 7 juin 2008. Rôle de l’association pour sa première participation.

* Dimanche 8 juin 2008 : Fête du soleil et de l’association. Evocation.

* Journée du V. 27 juin 2008 : Association de la Ligue Urbaine et Rurale pour la Sauvegarde du Patrimoine architectural et Naturel. (Antoine et Amand Darbon)

* Eté 2008  film Al Gore à Sorède et Laroque.

* Préparation ordre du jour Assemblée générale prévue le Dimanche MATIN 23 NOVEMBRE 2008 à la salle des fêtes. Tour de table pour le renouvellement des candidatures pour le CA de 3 prochaines années (2009 – 2010 et 2011).

*CR  de la réunion du samedi 11 octobre 2008 avec André Joffre

* CR de la réunion du jeudi 16 octobre 2008 avec EnR 66 à PERPIGNAN.

* Questions diverses non prévues à l’ordre du jour.

     

Comptons sur votre effective présence                              Le Président, Amicalement, Antoine.         

 


Commentaires

 

1. freedo  le 01-11-2008 à 19:35:27  (site)

quelle belle fleure!

marine

 
 
 
posté le 13-10-2008 à 15:23:29

Reconstruction du 1er Four Solaire 1900 du Padre Himalaya à Sorède (Dossier 1)

PROJET de reconstruction du four solaire expérimental

du "Padre Himalaya" Sorède 1900.    

SAMEDI 11 OCTOBRE 2008 : Une réunion de travail et de contact concernant cet important projet lancé par l'association "Les Amis du Padre Himalaya de Sorède et EnR 66 a eu lieu ce samedi 11 octobre 2008 de 10h30 à 12h30 à Sorède :

Modèle réduit, maquette du four solaire du Padre Himalaya "Sorède 1900" réalisée par Amand Darbon, membre de l'association, et ancien professeur de Physique au lycée du Clos Banet.

Maquette, modèle réduit du Four solaire Sorède 1900

      

Ont participé à la réunion :

André Joffre, Président d'EnR 66, Bruno Vidal et Louis Moles de l' Association des Forgerons des P.O, Amand Darbon,  Antoine Sanchez, Marie Sanchez, et Christian Gri (Les Amis du Padre Himalaya de Sorède)

Jean Jacques Planes Président de la Fédération Départementale du BTP, excusé.

       Prochainement sera publié sur le blog, le CR de cette réunion.

 

 

 


 
 
posté le 08-10-2008 à 09:50:50

20ème festival Jazzèbre du 3 au 26 octobre 2008 Perpignan : "Energies Renouvelables"

Conférence animée par André Joffre sur le thème 

"Energies Renouvelables"...

 

André Joffre

 

 

VENDREDI 17 OCTOBRE 2008 à PERPIGNAN à 19 heures au cinéma le "Le Rive Gauche"

Entrée gratuite

      Une soirée dans laquelle Jazèbre apporte son écho nécessaire aux problématiques dues au réchaffement climatique. En collaboration avec le Pole DERBI des P.O.

 

"L'avenir est la seule chose qui m'interess, car je compte bien y passer les prochalnes années"répète souvent avec malice WOODY ALLEN. L'avenir climatique et écologique de la planète n'a jamais été aussi incertain . Chaque jour, les experts noircissent le tableau. A DONNER LE FRISSON ! Pékin s'embrume, le Groeland fond à coup de glaçons de plusieurs dizaines de Km2, le permafrost libère des gaz à effets de serre en masse, les déserts avancent. Le réchauffement climatique dù à l'activité humaine ne fait plus aucun doute : Notre modèle énergétique basé sur les énergies fossiles en voie de raréfaction a vécu. Le temps des "Energies Renouvelables" non émétrices de gaz à effet de serre et respectueuses de l'environnement est venu.

    La conférence d' André Joffre nous apprendra également que le Roussillon peut ètre considéré comme le berceau mondial de l'énergie sokaire avec l'étonnante aventure scientifique du Padre Himalaya. Cet ecclésiastique atypique n'a t-il pas contruit à la fin du XIX éme siècle un concentrateur solaire sur les hauteurs de l'ermitage de Notre Dame du Chateau à Sorède gagnant gràce à cette invention le grand prix universelle de St Louis aux USA en 1904. Sans oublier les fours solaires de Mont Louis, d'Odeillo, le train jaune alimenté par l'hydro-électricité du barrage des Bouillouses où encore la Centrale Thémis à Targasonne.

Four solaire de Sorède

    Four solaire de Mont Louis 

Centrale Thémis Targasonne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Centrale Thémis de Targasonne

    

André Joffre, PDG du bureau d'études TECSOL, et Président du Pôle de compétitivité DERBI (Développement des Energies dans le Batiment et l'Industrie) dont le siège est installé à PERIGNAN, s'est imposé depuis 25 ans comme un expert international en matière d'énergies renouvelables.

   Conférence ce vendredi 17 octobre 2008 à 19 heures au cinéma "Le Rive Gauche à Perpignan...Entrée libre et gratuite.

 

 

       

            Four solaire d'Odeillo

 

 


 
 
posté le 06-10-2008 à 15:37:28

Energies Renouvelables

 

Les Français favorables aux énergies renouvelables

02/10/2008, Publié sur "Notre-Planète.INFO"

http://www.notre-planete.info/actualites/lireactus.php?id=1780

 

                                 Les Français favorables aux énergies renouvelables
                                   Eolienne chez un particulier en Normandie
                                 crédit : © C. Magdelaine - notre-planete.info
Selon le nouveau sondage de l’ADEME, « Les Français et les énergies renouvelables », 97 % des Français sont favorables au développement des énergies renouvelables.

D'après ce sondage réalisé en juillet 2008 pour l’ADEME, les Français manifestent toujours plus d'intérêt pour les énergies renouvelables, notamment pour eux-mêmes, même si leur coût est encore jugé trop élevé. Jean-Louis Borloo, ministre d’état, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire a déclaré : « je me réjouis des résultats de ce sondage qui démontrent que les engagements du Grenelle de l’Environnement répondent à une attente forte des Français »

L'ADEME constate que les énergies renouvelables "entrent dans la maison". En effet, les ménages qui manifestent toujours plus d'intérêt pour ces sources d'énergie s'y intéressent aussi et notamment pour eux-mêmes :
- ainsi le solaire, la géothermie et la biomasse ressortent fortement tandis que l'éolien et l'hydraulique, davantage perçues comme des énergies à échelle industrielle, sont relativement en retrait ;
- la question des coûts (prix des installations et évolution des prix des énergies fossiles) devient prépondérante : les ménages se positionnant comme des investisseurs potentiels raisonnent sur un mode économique.

Energies renouvelables : forte notoriété, image positive et bénéfices environnementaux reconnus

79 % des Français citent spontanément au moins une énergie renouvelable (contre 68 % en 2005). La notoriété du solaire et de l'éolien reste stable (aux alentours de 99%), celle de la géothermie (chaleur de la terre), de la biomasse (bois, biocarburant, biogaz) et de l’énergie marine augmente (75% pour la géothermie et la biomasse et 64% pour l’énergie marémotrice). L'hydraulique (barrage, courants des rivières) est connue de 94 % des Français.
Les Français sont toujours favorables à 97 % au développement des énergies renouvelables en France dont 67 % très favorables (+ 2 points depuis 2005). Parmi les énergies citées, le solaire reste l’énergie renouvelable à développer en priorité (70 % pour 69 % en 2005), suivie par l’éolien (54 % en 2008 pour 60 % en 2005). Quant à la géothermie, elle progresse de 5 points entre 2005 (19 %) et 2008 (24 %).
Les énergies renouvelables sont perçues comme respectueuses de l’environnement pour 76 % des Français (soit +5 % par rapport à 2005) mais aussi économiques pour 53 % des Français (+8 % par rapport à 2005).

Un frein majeur : le coût des installations

30 % des Français sont déjà passés à l’acte ou envisagent de le faire. Pour les autres, le principal frein reste le coût des installations. Les mesures déjà en place (crédit d’impôt) et annoncées dans le cadre du Grenelle de l’Environnement (prêt à taux zéro pour les travaux d’économies d’énergie) seront autant de facteurs incitatifs pour renforcer le passage à l’acte.

Acceptabilité du solaire et de l'éolien

- L'acceptabilité des éoliennes dans sa région (79%) ou à moins d'1 km de son domicile (62%) est stable depuis 2004. L’intégration des éoliennes dans le paysage reste l’enjeu majeur pour 63% des Français.
- L'acceptabilité de l'énergie solaire sur son propre toit est de 91 % (21 % en 2005). Cette énergie est aujourd’hui totalement reconnue pour un usage domestique. Le coût de l’installation prend dès lors, une plus grande importance et se trouve cité comme le principal frein à l’acceptabilité de cette énergie.
 


 
 
posté le 03-10-2008 à 18:18:30

Désalisation de l'eau de mer à CARBONERAS (Andalousie N°3 suite et fin des 3 reportages)

Usine de désalisation de carboneras...Andalousie...

TRAITEMENT DE L'EAU DE MER EN EAU DOUCE...

                                                                                                                                         

 

    L’usine de désalisation de Carboneras, près d’Almeria, la plus grande d’Europe, avec 120 000 m3 par jour, alimente à la fois l’agriculture et le tourisme. Au total, d’ici 5 ans, l’Espagne pourrait produire au moins 1,7 million de m3 par jour, sur une quinzaine d’installations. Sans compter une usine gigantesque à Barcelone, qui devrait fournir à elle seule 200 000 m3 par jour pour satisfaire aux besoins de l’agglomération.

Entrée discrète de l’usine. Pubic interdit. 

 

 

 

 

Malheureusement les visites sont interdites au public. C'est dommage, on ne saura pas comment se traite l'eau de mer.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                               Pompage...

 

 Photo de droite : Accés interdit aussi sur le site de pompage.

 

 

Aprés taitement et extraction de l'eau douce, l'eau salée est rejetée en mer dans une mème zone ce qui pause problème. Des recherches de solutions sont en cours pour répartir ces eaux le long du littoral, patrait-il ?

Carboneras

Espagne

120 000 m3/jour

Eau de mer

 

 

 

 

 

Usine vue de l'extérieur avec son imposante cheminée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Espagne mise sur la désalinisation contre les pénuries d'eau...

Le dessalement de l'eau (également appelé dessalage ou désalinisation) est un processus qui permet de retirer le sel de l'eau salée ou saumâtre pour la rendre potable ou l'utiliser pour l'irrigation.

 

Tunnel d’approvisionnement en eau de mer
  

 

 

 

 Séparée par une voie publique sous le tunnel de pompage, entre la mer à 80m environ à droite et l'usine à gauche en bordure de route.

 

Barcelone a importé de l’eau…par voie d’eau !
11 avril 2008 
(Nouvelle Solidarité) - La ville portuaire de Barcelone va dépenser 22 millions d’euros par mois pour que des navires-citernes aillent chercher de l’eau potable provenant de France et d’usines de désalinisation du sud de l’Espagne. 18 mois de sécheresse sont tenus responsables de cette situation.

 

En Espagne les premières unités ont été installées dès les années 80 aux Canaries. Palma de Majorque s’est dotée de 3 usines, dont la plus importante fournit 68 000 m3 d’eau par jour. De quoi alimenter une dizaine de millions de touristes et une vingtaine de golfs.


 

 

 

 

 

Dans le cas de Carboneras, 15 hm3 d'eau vont aux villes, 27 hm3 à l'agriculture --majoritairement des cultures sous serres de fruits et légumes-- dont 4 hm3 à l'arrosage du désert de Tabernas pour y faire pousser des oliviers.

 

Visite extérieure de l'usine le jeudi 18 septembre 2008.

                                                        

 


 
 
posté le 02-10-2008 à 08:25:27

2) Andalousie...suite : Electricité solaire et panneaux photovoltaique à PULPI.

 ELECTRICITE SOLAIRE...

    Une  installation de panneaux photovoltaiques en service (1 Mw) nouvellement mise en service

à Pulpi. 

    Pulpi est une commune agricole trés connue au niveau de ses inombrables cultures de salades et de tomates sous serres où plein champ. ce n'est pas par hasard que l'on surnomme cette région : "Le jardin de l'Europe. Autrefois trés pauvre, Pulpi est devenue une commune prospère et dynamique.              Aujourd'hui à l'aire des Energies Renouvelables Pulpi s'équipe aussi de panneaux photovoltaique pour la production d'électricité propre implantés le plus proche possible du passage du réseau de distribution et surtout pas n'importe où pour éviter la polémique des terrains destinés à la culture des fruits et légumes.

     Le village de Pulpi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pulpi se trouve en limite des provinces de Mulcia et Alméria et à 13 kms du littoral avec sa superbe plage de San Juan de Los Terreros

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Electricité solaire : Une ferme de panneaux photovoltaique vient d'ètre mis en service cet été justement entre San Juan Los Terreros et la commune de Pulpi qui posséde une trés grande superficie de culture de tomates, salades sous serres et plein champs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

   

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 On distingue à l'extérieur de l'enceinte photovoltaÏque un troupeau de chèvres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  Local de connection des compteurs pour le relevé des KWS injectés au réseau public géré par une société privée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque compteur correspond à la production de chaque panneau photovoltaique de 240 m2 l'un.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci dessous le transformateur relié au réseau 

 

 

 

Cest le leader espagnol en fabrication de cellules photovoltaïques, Isofoton, l'un des dix premiers fabricants dans le monde, qui a réalisé l'installation de ces 39 panneaux photovoltaique pour 1 MW de production équivalant à la distribution d'électricité de 100 foyers.

                                                                                   

                                                                                                                                                                                                                                    

                                                                                  

 

 

 

 C'est cette société ISOFOTON, qui a réalisé le projet en passant de  l'acquisition de terrain, à l'étude, aux travaux  en passant par la fabication des PP, son installation, clé en main jusqu' à la gestion et la vente d'électricité à une autre société privé qui gère le réseau public.

 

 

 

 

 

                                                               

                         

 





      D'aprés les renseignements reçus sur place ce genre de ferme photovoltaique est appelé à se développer dans de trés fortes proportions en Espagne qui a rendu déjà obligatoire les chauffe eaux solaires dans toutes constructions neuves.

 

 

 

Demain poursuite du reportage avec des photos et commentaires sur l'usine de désalinisation de l'eau de mer à CARBONERAS Province d'Almeria...  

 

 


Commentaires

 

1. freedo  le 01-11-2008 à 19:36:26  (site)

ouuuuuuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 
 
 
posté le 01-10-2008 à 00:17:36

PLATAFORMA SOLAR DE ALMERIA...TABERNAS...ANDALOUSIE (N°1 bis)

        PLATEFORME SOLAIRE D'ALMERIA...La 3ème plus grande plateforme dans le monde...Visite guidée avec José SALMERON...

Une nouvelle technologie solaire sur la plateforme solaire d'Almeria

Dédiée à la recherche sur les centrales solaires, la plate-forme solaire d’Almeria en Espagne accueille depuis aout 2007, une nouvelle technologie de centrale composée des réflecteurs de Fresnel qui sera testée jusqu’en décembre 2008.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 


 

  

TABERNAS : 

  Sur 103 hectares, la plate-forme solaire d’Almeria emploie une centaine de techniciens et de scientifiques.

    TABERNAS / Région désertique avec 3 000 heures de soleil par an.

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la photo ci dessous pour une meilleure lecture...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     La Tour principal de 80 mètres de haut, a peu prés égale à la hauteur de la centrale Thémis de Targasonne en France. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



  

   

 

 

 

 

 

 

 Cliquez sur le panneau pour une meilleure lecture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

ENERGIE SOLAIRE POUR PRODUIRE DE L’HYDROGENE…"Hydrosol 2"

 

      Un réacteur solaire expérimental baptisé "Hydrosol 2" a été inauguré le 31 mars dernier. Il permet, grâce à un matériau nouveau, d’utiliser l’énergie solaire pour produire de l’hydrogène par hydrolyse, avec un rendement permettant d’envisager des applications industrielles.

      La plateforme de recherche sur l’énergie solaire d’Alméria en Espagne accueille depuis le 31 mars 2008 un réacteur expérimental baptisé "Hydrosol 2", permettant de produire de l’hydrogène. L’énergie générée par le soleil y sert à séparer atomes d’hydrogène et d’oxygène par hydrolyse. Il s’agit du deuxième réacteur du genre construit dans le cadre du projet "Hydrosol". Lancé 2004 par l’agence spatiale allemande (DLR) en coopération avec l’organisme de recherche énergétique espagnol CIEMAT, "Hydrosol 1" développe une puissance de 10kW. "Hydrosol 2", quant à lui, bénéficie de quatre années de recherches supplémentaires. Entièrement automatisé, il offre une puissance dix fois supérieure à son prédécesseur, avec un rendement suffisant pour ouvrir la voie à une installation industrielle. Un pas en avant vers une future économie de l’hydrogène.

     

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant la parabole se trouve un rideau de volets orientables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une expérience bien connue aussi aux

 

 

 

 

 

 

 

 

fours solaires de Mont Louis et Odeillo. La plaque d'acier d'un cm d'épaisseur tranpercée par le rayonnement concentré du soleil

 

    Sur le site de la plate-forme solaire d'Almeria, des scientifiques allemands et espagnols étudient les nouvelles possibilités pour exploiter l'énergie solaire.

    Situé en Andalousie, ce centre d'études et d'essais unique en Europe est notamment à la pointe de la recherche sur les centrales solaires, technologie dont le principe est de concentrer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide à haute température et produire de l'électricité.

 

Ci dessous le batiment des ingénieurs allemands 

Batiment administratif d’expérimentation solaire chauffage, climatisation  

 

                                                                                

 

Au centre de la plate forme... 

                     Ci dessous à droite, une partie du batiment des chercheurs et ingénieurs espagnols                                                                  

Le batiment des ingénieurs et chercheurs allemands 

Ci dessus le batiment des ingénieurs allemands         

                                         

                                                                        

 

   Demain, suite avec une autre visite, celle d'une nouvelle installation de panneaux photovoltaiques à Pulpi (1Mw)

                              

 


Commentaires

 

1. himalaya  le 01-10-2008 à 12:26:49  (site)

D'Alméria (PSA) nous avons reçu le message ssuivant : Un certain LOPEZ, MARIA JOSE
Email : visitas@psa.es
t'ecris de ton VEF Blog. himalaya
Sujet du mail : Merci
Message :

Bon jour M. Sanchez,
J´ai travail avec José Salmerón del Centro de Visitantes de la Plataforma Solar de Almería, et nous voulons vous dire merci beaucoup par votre exposition de votre visite à PSA.
Excuse mois, mais Je ne parle pas francaise, nous sommes atendre votre suivante visite à Almería.

Merci.
À bientôt.

 
 
 
posté le 30-09-2008 à 08:24:51

Plataforma solar de Almeria...TABERNAS, Andalousie.

 ANDALOUSIE : Présentation de la 3ème plus grande plate forme solaire dans le monde... "LA PLATAFORMA SOLAR d'ALMERIA" situé à environ 400 m d'altitude, dans la commune de TABERNAS.

 

 

 

    Visite guidée de la plate forme solaire d'Alméria avec José Salmeron guide responsable du "Centro de Visitantes de la PSA (Plataforma Solar de Alméria")

 

José Salmeron et Antoine Sanchez à l’issu de la visite  

Ce qu'offre le service de visiteurs créé en été 2006...

*Visite  guidée des installations d'essais de la PSA. (en voiturette pour moins de 10 visiteurs et en car pour plus de 10 visiteurs touristes , stagiaires , étudiants où scolaires)

*Projection de vidéo , film de 8 mn en Espagnole, Anglais et Allemands.Pas encore en français malheureusement.

*Démonstrations.

*Expositions de maquettes et de posters et de documents informatifs

*Cafétéria et service traiteur.

*Boutique souvenirs.

*Zone de détente extérieure avec abri restauration pour les grands groupes de visiteurs.

                                                                                 

Voiturette électrique spécial petit groupe de visiteurs

 

 

Bienvenue auplus grand centre européen de recherche et de développement technologique d'applications de l'énergie solaire concentrée.

     Durant ces 25 dernières années la P S A   a exploré la possibilité  d'utilisation de l'énergie solaire pour des applications tel que la génération d'électricité, la production d'hydrogène ou la désinfection d'eaux contaminées. Une visite à la PSA est incontournable à toute personne intéressée à la problématique énergétique et souhaitant en savoir davantage sur les solutions qu'offre la source d'énergie la plus propre et abondante : le soleil.

La visite complète inclut un parcours parmi les installtions d'essai, la projection d'une vidéo, des démonstrations et la visite de l'exploitation. Durée aproximative, entre 1 heure 30 et 2 heures. 

Salle d’exposition maquettes et panneaux informatifsMouchot, parmi les scientifiques chercheurs sur le solaire... 

           Salle d'exposition  

 

 

 

 

 

 

 

 Plan du batiment Accueil et Réception

 Plan du batiment d'accueil et de réception du public...

 

 

 

Ci dessous Aire de démonstration et d'expériences avec differentes maquettes assez importantes destinées aux visiteurs.

                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agrandissement : Cliquez sur la photo pour une meilleure lecture... 

 

Eau contaminéet où polluée : Appareil solaire mobile de   détoxification ...La démonstration de dépollution a été concluante aprés seulement une heure environ  de traitement solaire.

Photo ci dessous : Le détoxificateur solaire mobil

  

 

Poursuite du reportage et de la visite demain : Mercredi 1er octobre 2008...A.S.

 

 


 
 
posté le 28-09-2008 à 12:03:47

Vacances terminées...Reprise des "Infos" sur le blog de l'association.

 C'est la reprise...

    Rendez vous ce Mardi 30 septembre 2008 : Comme promis aprés deux semaines de vacances en Andalousie c'est la reprise avec notamment 3 sujets concernant les Energies renouvelables et le développement durable.

    En effet avec Marie mon épouse, nous avons profité de ce séjour prés d'Alméria pour visiter 3 sites interressants que je vous ferais partager à travers des photos et des informations recueillies sur place.

 

Province d’Almeria, situation des sites visités

  Agrandissement : Cliquez sur la carte pour une meilleure lecture

 

    Il s'agit de :

1) la plate forme solaire d'Almeria qui se situe à Tabernas soit 30 kms Nord-Est d'Almeria,

2) une  installation de panneaux photovoltaiques en service (1 Mw) à Pulpi (village d'origine de ma famille, grands parents paternels et maternelles)

3) et enfin quelques photos d'extérieur de l'usine de transformation de l'eau de mer en eau douce qui se trouve à CARBONERAS, et que le public n'est pas malheureusement autorisé à visiter. 

                                                                                                   Antoine Sanchez
 

 

 


 
 
posté le 15-09-2008 à 16:46:56

Réunion du Conseil d'administration des Amis du Padre Himalaya de Sorède...

 

Association :« Les Amis du Padre Himalaya de Sorède »


   

Céramique en vente à l’association : 30 €uros.

                                                

                                                                                    Sorède le 15 septembre 2008,

Réunion du Conseil d’Administration N°3 (CA3.08)

15 Membres du CA convoqués…

(RV à noter sur votre agenda, dernière réunion avant l’AG)

            Daniel Martine, Gri Christiane, Chevrey Annick, Sanchez Marie, Daniel Hélène, Bueno Monique, Sanchez Antoine, Daniel Daniel, Talbot Jean Pierre, Gri Christian, Hoet Daniel, Gouarin Guy, Bueno Albert, Sanchez Vincent, Hérisson Alexandre.

 

Les membres ci-dessus sont invités à assister à la réunion du CA qui aura lieu le

Vendredi 17 Octobre 2008 à 20h15 (durée : 1h45 maxi)

3éme réunion du CA après l’A .G 2007

 

Au local qui se trouve à droite de la porte principale d’entrée de l’église.

 

ORDRE DU JOUR.

Evocation des activités depuis la dernière réunion (CA N°2/ 08 du 4 avril 2008)

* Le point des adhérents à ce jour. Antoine.

* Le point trésorerie à ce jour (y compris subventions) Daniel Hoet.

* Céramique  Association « Padre Himalaya » (le point à ce jour)

* Projet de réalisation et commande de cartes postales « Padre Himalaya et site du four solaire) livraison commande et vente pour la fin de l’année (Noël)

* Evocation achat matériel vidéo - sono et écran pour l’association

* Terrain du four solaire…Coll del Buc ??? Projet reconstruction. Où en est-on ? Que devient ce projet ?

*Recherche de vestiges autour du site du FSH au Coll del buc. Date prévue samedi 10 mai 2008 (matinée de 8h00 à midi) Cause pluie ANNULE. Prévoir peut être une autre date…

* Evocation…Premières Journées Européennes du Soleil 16 et 17 mai 2008. Compte rendu verbal de la journée par les membres qui ont participé.

*Conférences Internationales DERBI des 5, 6 et 7 juin 2008. Rôle de l’association pour sa première participation.

* Dimanche 8 juin 2008 : Fête du soleil et de l’association. Evocation.

* Journée du V. 27 juin 2008 : Association de la Ligue Urbaine et Rurale pour la Sauvegarde du Patrimoine architectural et Naturel. (Antoine et Amand Darbon)

* Eté 2008  film Al Gore à Sorède et Laroque.

* Préparation ordre du jour Assemblée générale prévue le Dimanche MATIN 23 NOVEMBRE 2008 à la salle des fêtes. Tour de table pour le renouvellement des candidatures pour le CA de 3 prochaines années (2009 – 2010 et 2011).

* Questions diverses non prévues à l’ordre du jour.

      Comptons sur votre effective présence                              Le Président, Amicalement, Antoine.         

 

Contact : Téléphone/Fax / Répondeur…….04 68 89 20 57.

Nouveau portable d’Antoine : 06 85 92 29 33.

Contact domicile …………….09 79 29 43 51  (pas de répondeur)

Internet : Email Antoine…… : antoi.sanchez@wanadoo.fr

Blog internet de l’association : http://himalaya.vefblog.net/     … (à visiter le plus souvent possible)

 

 Relache : Information destinée aux assidus visiteurs de ce blog. La reprise de publications sur ce blog ne se fera qu'à partir du 30 septembre. Merci d'avance de votre compréhention. Arrèt de publication d'articles et de photos du 16 au 29 septembre 2008. L'auteur, A.S.

 

 


Commentaires

 

1. freedo  le 01-11-2008 à 19:37:53  (site)

tu la cher toi cette asiétte non?

marine

 
 
 
posté le 11-09-2008 à 11:57:26

Réunion d'information à Port Vendres : l'eau chaude chez le particulier

 Conférence Energies Renouvelables : Le chauffe eau solaire...

  L’Association « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède communique……


Association Énergies                                                                       Mairie de Port-Vendres 

Renouvelables 66                                         ET                             

 

 

Vous invitent à participer à la réunion d’information sur le thème de

 

« L’Eau Chaude Solaire pour le particulier »

 

le vendredi 19 septembre 2008  à partir de 18 heures 30

À la salle du Vauban

 

Entrée libre et gratuite

 

Programme

 

Accueil des participants par Jean-Pierre ROMERO, maire de Port-Vendres, André JOFFRE, président d’ « Énergies Renouvelables 66 »

 

Le chauffe-eau solaire individuel et le chauffage solaire : Claudie MACALUSO, Espace info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales.

Principe de fonctionnement et dimensionnement

Conditions d’installation

Coût et aides financières

Les conditions pour qu’un chauffage solaire soit efficace

Questions réponses avec des installateurs Qualisol

Conclusion Jean-Pierre ROMERO, André JOFFRE

 

Un apéritif clôturera cette manifestation

 

Pour tout renseignement :    

*Énergies Renouvelables 66                                                                    Tel  04.68.35.98.84

*Mairie de Port-Vendres                                                                         Tel  04 68 82 59 87

 Partenaires : EnR 66 - CCI des PO - CG - Espace Info Energie - et Mairie de Port Vendres.

 


 
 
posté le 08-09-2008 à 21:40:30

Jacinto Rodrigues : La conspiration solaire du Padre Himalaya

Association : "Les Amis du Padre Himalaya de Sorède"... 

Rappel : Ci dessous, Le livre qui a fait renaitre et fait découvrir le "Padre Himalaya" (Edition : 1999) et qui a donné naissance au film (2004). Nous avions envisagé avec André Joffre, Président d'EnR 66 de traduire cet excellent livre en français mais pour des raisons financières ce projet n'à pu être réalisé. Le professeur Jacinto Rodrigues nous a annoncé dernièrement qu'il préparait une seconde édition suite aux renseignements et informations qu'il a pu recueillir depuis la premièreédition. Nous lui avons demandé à ce que cette deuxième édition soit traduite aussi en français. Espérons que notre demande soit entendue... A.S.

   

Présentation du livre du Professeur Jacinto Rodrigues «  A Conspiraçâo Solar do Padre Himalaya  1868 – 1933 ». Livre de 290 pages édité en langue portugaise en 1999. Auteur Jacinto Rodrigues :  http://jacintorodrigues.blogspot.com/

La vie rt l’oeuvre du Padre Himalaya  

 

            De ce livre est sorti le film réalisé par « Jorge ANTONIO » 55 minutes diffusé pour la première fois à Arcos de Valdevez en Décembre 2004 et en juin 2005 au CNRS à Perpignan et à Sorède. Ce film sous titré en français a été rediffusé en 2006, 2007 et 2008 par notre association à la salle des fètes de Sorède et à Notre Dame du Château.

            Ci-dessous, le résumé qui met en valeur l’importante œuvre écologique du visionnaire Manuel Antonio Gomes alias « Padre  Himalaya » qui a fait de lui le pionnier de ce qu'on peut désigner aujourd’hui  comme « Développement écologique durable ».

Professeur Jacinto Rodrigues (8 Juin 2008 sur le site...

 

Résumé : La conspiration solaire du Padre Himalaya (Edition portugaise).

 

            L'intuition du savant portugais « Prêtre Himalaya » sur l'énergie solaire et les autres énergies renouvelables qui pouvaient devenir l'énergie du future et l'effort consacré à développer une éco-technique, a fait de lui le pionnier de ce qu'on peut désigner comme développement écologique durable.

 

Arcos de Valdevez Décembre 2004, dédicace.             Visite à Arcos, Septembre 2004...MS et ASLe buste du Padre Himalaya à Arcos de Valdevez
Dédicace du livre, Décembre 2004  

 

    L'imagination dont il a fait preuve pour défendre l'agriculture et l'irrigation décentralisée pour l'arborisation ample et diversifiée a fait de lui un écologiste conséquent.  La défense d'une école au service de l'éco-développement et l'appropriation des énergies renouvelables nous a montré que « M.A.G », Padre  Himalaya était un réel défenseur de l'émancipation des populations.

    La préoccupation constante à l'égard du système prophylactique de santé nous a révélé un penseur holistique. Finalement, la relation avec les peuples d'ethnies et de cultures différentes ont fait de lui le représentant d'un esprit universaliste et un défenseur des droits de l’homme.

             Apprendre avec l'utopie du Prêtre Himalaya c'est aujourd'hui défendre l'espoir dans un futur « Age Solaire »: sa contribution essentielle pour nous peut être résumée en ces propositions fondamentales: 

            1- le futur énergétique sera l'énergie solaire et les autres énergies renouvelables

            2 - les déchets seront recyclables et transformés en fertilisants agricoles

            3 - l'eau sera un bien public décentralisé grâce à de multiples irrigations et lacs intégrés dans les écosystèmes.

            4 - l'arborisation à travers la biodiversité s'étalera aux milieux urbains et ruraux en créant un paysage territorial intégré.

            5 - la formation et l'enseignement cultiveront l'amour pour la nature à travers des potagers et des forêts qui, liés aux écoles, constitueront l'élément essentiel pour l’autonomie et le développement durable.

            6 - la défense de la santé à travers la prophylaxie basée sur l'alimentation et une hygiène de vie saine.

 

 

 

 


 
 
posté le 06-09-2008 à 08:18:38

Documents d'époque...Sorède 1900 suite...(8) Documents d'époque

 Association : "Les Amis du Padre Himalaya de Sorède"...

Document d'époque N° 8 : Four Solaire « Himalaya »

  L’espion du Castell d’Ultrera…? vu sur le bulletin de N.D. du Château d'Aout 1922 et repris par J.Margail en 1960...

(Extrait des archives et documents de l’historien local, Jérôme Margail de Sorède, « 1906-1986  » photo ci dessous)

 

Jérôme Margail, historien local...

 

 Jérôme Margail raconte :

        Dans l’histoire du castell d’Ultréra on peut omettre des choses qui semblent banales et c’est bien le cas d’un fait que beaucoup de sorédiens ignorent mais qui est intéressant   par ce que nous vivons aujourd’hui.

Comme je compulsais des vieux papiers, j’ai retrouvé un bulletin de N. D. du Château du mois d’août 1922 que publiait à cette époque notre prêtre desservant la paroisse de Sorède notre cher ami l’abbé Soubielle. Disons en passant qu’il fut le grand rénovateur de notre bel ermitage qui était tombé un peu à l’abandon surtout que nous sortions de l’affreuse guerre  1914_1918.  Aussi pour faire reprendre conscience du privilège que nous avons d’avoir ce domaine de la vierge en plus du travail réparateur qu’il accomplissait, il créa ce mensuel bulletin qui nous entretenait de ses activités mais aussi de nous détailler chaque mois un peu d’histoire du passé de notre ermitage.

 

Le bulletin de l’époque...

 

 

Revenons au bulletin du mois d’août 1922 qui nous parle du col d’Ultréra et que l’abbé Soubielle termine de la façon suivante : «  Ne terminons pas notre promenade sans avoir relié le passé au présent mais souvenons nous que sur ces montagnes le présent même ne tarde pas à prendre figure de légende. Vous êtes vous rendu compte de l’endroit d’ou vous regardez si attentivement devant vous ? En 1914 ( en réalité c’était en Juillet 1900) un savant portugais avait choisi cet endroit pour y faire avec des appareils spéciaux des expériences de condensation des rayons solaires. Ne se proposait-il que cela ? Nul ne le sait et malgré des explications plus ou moins spécieuses il a bien gardé son secret . La grande guerre vint à éclater , notre homme s’empressa de vider les lieux. Les histoires diverses d’espionnage Allemand ne tardèrent pas à faire fermenter les têtes . On s’empressa de conclure à pari et notre savant fut à son tour accusé d’avoir médité les plus noirs desseins. Qui pourra nous le dire. Quoi qu’il en soit la plate forme en ciment n’est plus connue aujourd’hui que sous le nom de plate forme de l’espion. »

Et notre abbé conclut : Nous avons essayé de rappeler quelques souvenirs du col d’Ultréra mais si le col d’Ultréra lui même pouvait parler ? 

Après ces quelques mots de notre regretté abbé, je puis ajouter que bien des années après, c’était vers 1942, sous l’occupation allemande, le hasard me fit rencontrer à l’évêché de Perpignan où je m’étais rendu pour un renseignement le vicaire général Badie de Corneilla del Vercol. Comme ayant révélé que j’étais de Sorède il me tint ce langage : » Je pense que sûrement vous avez connu ou entendu parler de l’espion du castell celui sur qui sont tombées les accusations les plus ridicules ? » Je lui répondis par le négatif comme étant très jeune à l’époque mais que tout de même j’avais entendu parler de cette affaire. Je lui fis un détail de mes connaissances sur l’homme en question. Celui ci avait dépensé une fortune personnelle pour la voir disparaître en un jour par le caprice des hommes dans cette guerre qui venait d’être déclarée et qui hélas fit tant de victimes.

Il était arrivé dans notre région et d’après ce que nous vivons actuellement c’était un précurseur pour les recherches sur la condensation des rayons solaires et leur utilisation. Tout de suite il s’était mis au travail en construisant cette piste circulaire en ciment dans le coin le plus ensoleillé du col d’Ultréra ou (Coll del Buc)  Puis il paya des hommes de Sorède pour monter tout un matériel métallique et autre il payait suivant le poids et l’encombrement des pièces et il faut dire que certaines personnes se faisaient une bonne journée. Dans le détail je dirai qu’un certain B.P. de Sorède monta une pièce à lui seul d’une centaine de kilos , cette pièce encombrante mais pratique pour les pauses qu’il faisait souvent, il fut payé dix francs et la journée d’un ouvrier terrien était de trois francs cinquante. Il y eut aussi des histoires un peu ridicules car il faut dire qu’un étranger à cette époque était bien surveillé et la médisance était de règle.  Telle cette bonne femme de Sorède qu’un mauvais plaisant lui dit que l’homme qui payait bien le travail avait besoin d’un chat noir comme cette bonne femme  en avait un, elle le plaça dans un panier et gravit la montagne pour lui porter son chat. Notre homme comprit tout de suite et dissuada la brave femme en lui payant sa peine il lui conseilla de garder son matou. Si de nos jours il y a encore des adeptes pour la sorcellerie 1900 en était l’apogée.

Revenons à notre chanoine Badie qui me révéla ce qu’était notre portugais. Celui ci après avoir été séminariste  et reçu la prêtrise se lança dans la recherche scientifique et en particulier sur les études solaires mais la guerre de 14 en fit pour nous un espion car on retarda peut être ce qui se cherche actuellement et le chanoine Badie conclut en disant « C’était un ami »

Voilà, d'aprés Jérôme Margail,  comment se termina l’aventure de l’espion du castell d’Ultréra.

                                                                       Jérôme Margail, 1960 (Sorède)

 

 


 
 
posté le 05-09-2008 à 08:27:18

Documents d'époque...Sorède 1900...(7) Documents d'époque...

 

 Document N° 7 : Adolphe DEMY, ami du Padre Himalaya...

Document archivé par Antoine et Marie Sanchez de l’Association « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède » tiré de la copie de la lettre originale envoyée par le Professeur Jacinto Rodrigues le 26 janvier 2007. Le Professeur Jacinto Rodrigues souhaiterait recueuillir des informations complémentaires concernant Adolphe Demy. Merci d'avance aux internautes qui pourraient l'en informer. Email : jacintorodrigues@sapo.pt

où à moi mème : antoi.sanchez@wanadoo.fr

 

Professeur Jacinto Rodrigues

  Fète du soleil 2008 : Sur le site des vestiges du four solaire "Himalaya" au Coll del Buc à Sorède le Dimanche 8 juin 2008...De gauche à droite ...Amand Darbon, Professeur Jacinto Rodrigues, Alexandre Hérisson, Antoine Sanchez, et Jacky Solé.

 

 

LETTRE D' ADOLPHE DEMY AU PADRE HIMALAYA (1905)

 

Paris le  12 février 1905

 

         C’est avec la plus grande joie, très cher et honoré ami, que je reçois vos charmantes lettres qui me font d’autant plus de plaisir que votre silence nous tourmentait beaucoup !

Dieu soit loué, vous êtes en bonne santé et vous allez être enfin récompensé de toutes vos peines. Moi, je vous ai toujours admiré par d’heureux résultats tant mérités.

         Déjà, l’exposition de Saint Louis où l’appareil a été si bien apprécié et récompensé par le grand prix a du vous causer un grand bonheur, tant le mien que je savoure en vous écrivant est même inexprimable !

A çà oui ! Vous méritez bien cette récompense et j’en suis fier, mon bon ami, et enchanté.

         Certes, je ne vous gronderai pas d’avoir eu la bonté de me désigner à vos côtés, n’y ayant brillé que par le cœur joyeusement, dans toute l’acceptation du mot de me faire avoir la médaille d’argent et ce dont je suis confus de reconnaissance ?

Lorsque vous m’aurez envoyé mon premier diplôme, j’enverrai mes remerciements à qui de droit ?

Mon bon ange, aussi charmé que moi de votre gracieuseté vous adresse également ses félicitations et la reconnaissance auxquelles se joignent celles de plusieurs amis à mes côtés.

         Quand allez vous en tirer partie avec le souvenir éternel scientifiquement gravé pour l’avenir et les gros bénéfices que vous allez en tirer ?

Depuis mon accident de voiture dont je souffre toujours beaucoup, le docteur m’a ordonné encore le midi cet hiver ; mais je m’y refuse ne voulant pas priver mon enfant chéri du palais où il est le père des malheureux, indignés de la dénonciation du Concordat, n’en parlons pas.

         Mon bon ange se joint à moi pour vous dire combien nous vous attendons impatiemment en vous envoyant nos meilleurs sentiments affectueux.

                                                                                                                                                                                    Tout à vous de cœur,

                                                                                                                                                                       Adolphe Demy

 

 


 
 
posté le 01-09-2008 à 09:52:27

Documents d'époque...(suite) Sorède 1900...(6) Documents d'époque...

Association : « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède »
            DOCUMENT N°6 :  Ce document nous a été communiqué par notre ami, le professeur Jacinto Rodrigues de l’Université de Porto le vendredi 17 novembre 2006 par CD. Archivé sur ordinateur par Antoine et Marie Sanchez le 23 novembre 2006.
            Cette lettre démontre très fortement la sincère amitié qui existait entre l’abbé Coll et le Padre Himalaya. Un document qui nous replonge dans l’ambiance très particulière de l’époque à Sorède. C’est un témoignage qui nous a semblé très utile, pour tous ceux qui s’intéressent à l’œuvre du Padre Himalaya…………………………………Antoine Sanchez.       
                       
Lettre de l’abbé Coll au Padre Himalaya
(L’abbé Coll a été curé de la paroisse de Sorède durant une douzaine d’années avant d’être nommé à Saint Hippolyte. L' abbé Coll nous révèle aussi dans cette lettre les relations qui existaient entre lui et le maire de Sorède de l'époque, Achille Vassal).

Portrait d’Achille Vassal (archive famille)

 
 
 
Saint Hippolyte le 17 avril 1905
 
            Mon très cher inoublié et inoubliable ami…….
 
            Vous avez fait attendre un temps démesurément long, votre dernière lettre. Peut-être avez  vous oublié que vous m’aviez promis en m’écrivant de Lisbonne, il y a près de 3 ans, de me confirmer les excellentes nouvelles de votre seconde « machine » par l’envoi d’une ou plusieurs photographies.
Et j’attendais, j’attendais d’abord avec une vive impatience, ensuite avec inquiétude, ce qui n’est pas encore venu ! A cause de cette absence de nouvelles réconfortantes, j’inclinai à penser que vous aviez été malchanceux dans votre entreprise, et que vous aviez désespéré de pouvoir arriver au but de votre courageuse initiation.
            Parfois, je me reprenais à espérer recevoir ou lettre ou paquet de photographies. Demain peut-être me disais-je, ou plutôt, nous disions en famille, le bien-aimé révérend Himalaya nous ménagera la surprise agréable entre toutes, d’un succès complet et surtout de son glorieux triomphe.
Mais non, le à demain attendu restait toujours le à demain à venir, et nous nous attristions de votre silence, n’osant pas l’interrompre par crainte de raviver votre découragement ou votre désespérance.
Mon Dieu ! que de jours, que de mois douloureux vous nous avez procurés. Hélas ! En nous tenant ainsi le bec non plus dans l’eau mais dans le feu d’une incessante et cruelle préoccupation à votre sujet.
De votre côté, vous devez rétorquer mon argument et vous dire que nous eussions mieux fait de vous rappeler votre promesse solennelle et toute amicale, au risque de provoquer les explications les plus pénibles ! Que voulez vous, il est des cœurs pusillanimes qui préfèrent rester sous l’impression salutaire d’un espoir non officiellement détruit que de savoir tout perdu sans ressources.
Mais voici que le Bon Dieu (lou bell, pas lou joube) vous a inspiré de venir nous rejoindre sur notre terre de France au moyen d’une missive où transpirent la confiance la moins équivoque et la joie la plus intense.
Le ton de votre lettre, les souvenirs rappelés, les personnages remis sur la scène du « Castell » de Sorède, tout cela nous indique que le ciel est serein en vous, autour de vous, et que la « chaleur solaire » n’est pas seulement au dehors dans la nature, mais au-dedans de vous-même. Dieu soit loué à jamais ! Bénie soit la Sainte et Immaculée Conception que souvent, très souvent nous avons priée, suppliée en votre faveur !
Oh ! Puissiez vous bientôt, bientôt, le plus tôt possible, nous annoncer le succès définitif qui vous dédommageras de tant de fatigues, de veilles, d’insomnies, d’épuisement « scientifique »
            Vous ne doutez pas que ce vœu soit bien sincère et très ardent. Il vous a été donné de nous connaître à Sorède, pour être orienté sur notre affectueuse sympathie envers vous
Et vous êtes aumônier à la Visitation à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique. En faites vous du chemin ! en parcourez vous d’étapes, en subissez vous de déplacements onéreux, sinon fastidieux.
Aumônier !! c’est le meilleur qui puisse vous arriver, car en vérité, vous êtes fait, vous semblez n’être fait que pour distribuer à  pleines mains et à plein cœur les trésors de votre intelligence, de votre piété, de votre foi sacerdotale.
Je ne préciserai pas davantage, les ineffables impressions que vous laissâtes là-bas et là-haut à Sorède, et pour mieux dire dans tout le Roussillon (puisqu’on y venait d’un peu partout au Castell pour y voir votre invention et surtout son inventeur !
Quel dommage que vous ne soyez pas « Oncle d’Amérique », je suis certain que vous n’enfouiriez pas vos millions dans un coffre quelconque, mais que vous le placeriez pour une bonne part à fonds perdus dans l’escarcelle des pauvres et dans le tronc des œuvres du zèle, de propagande et de maintien de la foi religieuse !
N’est-il pas vrai mon cher confrère et ami que partout, plus ou moins, mais bien plus en France malheureusement, on meurt de ne pas vivre de la vie chrétienne, de n’être plus en contact avec Dieu, sa loi sainte et ses éternelles récompenses.
Grévistes, apaches, anarchistes, en voilà des titres nouveaux, qui sentent de très loin l’injustice, la haine, la vengeance, la destruction et qui n’auraient pas germé parmi nous, ni d’ailleurs si le sentiment chrétien dominait dans les familles, dans les états.
L’Amérique donne un grand exemple en représentant ouvertement « la Liberté » et en réfrénant la « Licence ». Dieu veuille lui conserver longtemps des gouvernants qui s’inclinent devant la toute Puissance Divine et qui invoquent publiquement la providence de Dieu. Faudrait-il renoncer à vous revoir, mon très cher, parce que vous êtes allé vous échouer si loin, si loin ! Mais non, car vous franchissez si aisément d’incommensurables distances, que pour vous, il n’en est pas de « réelles ». Dans une même année, vous serez peut-être à Paris, à Sorède….. En Afrique, au Portugal, en Angleterre. Comment pourriez vous objecter que c’est pour toujours que vous êtes « amarré » sur la terre hospitalière qui vous a ouvert les bras !
Notre bonne et si allègre maman a sans doute humainement parlant moins de chance de vous retrouver et de vous choyer à nouveau. Peu s’en est fallu le mois dernier, que nous n’eussions le triste et effrayant devoir de l’accompagner au cimetière. Marguerite vous l’a dit dans sa lettre, notre mère est si faible que d’un instant à l’autre, à l’apparition d’une crise de cœur, elle nous sera enlevée pour notre plus grande affliction.
Je crois vous avoir signalé nos avantages moraux et même matériels que m’offre la paroisse de Saint Hippolyte et quand le farouche « Vassal » à l’égoïsme républicain assoiffé d’honneurs et de ….billets de banques prétendait être une paroisse de disgrâce pour moi… Chose surprenante, comme pour le confondre, un mois après mon installation, une brave femme de Sorède, venue ici en visite est morte subitement en mon presbytère. Force nous fut de prévenir la famille qui invita les parents rapprochés ou éloignés à l’enterrement, il n’y eut pas moins de 25 sorédiens et sorédiennes, témoins oculaires, et à obliger par une sorte d’ironie de la providence à venir constater la différence extrêmement avantageuse de ma nouvelle paroisse  d’avec Sorède. Au retour, toute la^paroisse, à N. D. du Castell, fut au courant de notre bien-être à tous les points de vue, et « Môssieur » Vassal piqua un soleil parait-il presque aussi chaud que vos plaques métalliques de votre appareil  
Je conclus de ceci que le Bon Dieu aime et protège les prêtres qui ne sont ni « chiens muets » ni « chiens couchants ».D’ailleurs ce tyran au petit pied à tous les déboires, toutes les avaries, toutes les insultes à …avaler, au point d’en sécher de peur ou de colère. Sorède est en pleine révolution et en complète décomposition morale, grâce aux agissements orgueilleux de ce monstre, mais lui ! il sèche, il sèche comme une peau de tambour et qui sait ! Si sous peu de jours, on ne battra la générale, là-bas pour annoncer Urbi et Orbi, que Vassal Achille est parti pour un royaume… de Satan !...
Très belle église, (presque une cathédrale) , au presbytère coquet, agrémenté d’un superbe jardin où nous cueillons toutes sortes de fruits, abricots, pêches, prunes, cerises, amandes, nèfles, poires d’été et d’hiver etc. Population catholique pratiquante en majorité. Monsieur le Maire, docteur en médecine, fort distingué, donne le bon exemple et est suivi par tous les conseillers municipaux, à la messe, aux processions, (plus de vingt pour l’année) . à la table sainte, au temps de Pâques. Est-ce assez de consolation et de bonheur par le temps qui court ? Il existe des œuvres de zèle et des associations pieuses ; d’où, pas mal de travail pour le curé. Travail allègrement endossé parce qu’il prouve la gloire de Dieu, le bien des amis, et ma joie la plus vive……
Mes paroissiens me gâtent, ils me fournissent le vin pour toute l’année, vin de table et vins fins. En ce moment c’est le tour des asperges de venir chaque jour en bottes magnifiques, s’alignent au presbytère.
Dans l’année, je reçois jusqu’à trois ou quatre prédicateurs du clergé diocésain venant évangéliser ma paroisse S’il n’y avait pas de ressources pour satisfaire à l’obligation de fournir des honoraires à nos confrères, il me faudrait bel et bien endosser toute la charge des prédicateurs.
Aux processions de la fête Dieu, Assomption, Fête des morts, lundi de Pentecôte, Saint Michel, etc. on compte jusqu’à 300 hommes rangés en deux files, à l’égal des femmes et chantant avec entrain les cantiques les plus entraînants et les plus variés.
De l’avis de tous les prêtres du Roussillon, Saint Hippolyte est la meilleure succursale, préférable mieux à une dizaine de chefs lieus de canton. Venez donc en juger de visu, avant que le bon Dieu nous rappelle à lui pour l’éternité, au ciel, nous serons incontestablement et infiniment mieux que dans cette vallée de la ruine où les tristesses, les angoisses, les menaces même abondent comme en France en ce moment, que va- t-il advenir après la séparation de l’église et de l’état, si elle a lieu ?
Assurément l’église a des promesses d’immortalité qui se réalisent sans cesse dans le cours des siècles ; mais la persécution quand elle sévit, peut faire et fait hélas ! De nombreuses victimes.
Elle arrête en partie l’éclosion du bien par la suppression des maisons religieuses, enseignantes ou hospitalières.
Nous espérons cependant que le soutien mènera les choses de façon à ramener à la foi les bons infidèles et à confondre les méchants audacieux, sans trop de rigueur vengeresse.
Monseigneur de Carsalade, bataille ferme et avec une énergie toute apostolique, naguère il traitait publiquement les sectaires qui nous gouvernent et qui préparent des lois si funestes de « voleurs et de bandits », il travaille à l’organisation du « denier du culte » en vue de pourvoir aux besoins de ses prêtres et de les conserver aux paroisses, notre évêque est simplement admirable. Les catholiques Roussillonnais en sont fiers. Si vous lui écriviez, au sujet de vos études et des bons résultats obtenus ? Il vous répondrait quelques lettres magnifiques, avec son grand esprit et son cœur débordant de bonté.
La famille PISERRA reste invariablement dévouée à son ancien curé de Sorède. Elle est venue passer toute une journée ici, Monsieur et madame Piserra, le père Senor Carlos, le beau frère de C. Piserra etc.…Les dernières nouvelles reçues sont excellentes grâce à des achats successifs, leur domaine augmente toujours. Tous me prient et me supplient d’aller passer un mois au moins à Barcelone, à leur demeure princière. Mais vous savez combien je suis esclave du « devoir », et pas encore, après 12 ans d’intimité, je n’ai franchi la frontière espagnole. Plus de nouvelles de Grando et de sa femme. Michel et Espérance !
A cause des occupations à la semaine sainte, j’arrête ici ma causerie passablement longue et vous dis « Au revoir » en personne ou en effigie (photographie par exemple).
 
                                                                                                                                                   Votre très dévoué :
 
                                                                                                                                 L’Abbé Louis COLL.
 


 
 
posté le 30-08-2008 à 08:47:04

Information...Presse...L'Indépendant, le journal du pays du 30 aout 2008...

     Aujourd'hui Samedi 30 aoùt 2008 sur l'Indépendant, rubrique "LA BALADE DU VACANCIER" page 25 a été publié ce reportage communiqué par notre association à la rédaction départementale de l' "INDEP" le vendredi 29 aoùt 2008. Merci à Jean Michel et à nos amis de la Départementale pour la rapidité de parution...Antoine Sanchez.                                                                       

 

              Pour une lecture beaucoup plus lisible de cet article, cliquez sur la photo ...A.S.

 

Un peu plus d'info pour se rendre sur ce site : 

 

Pour visiter les vestiges…

Vous pouvez vous y rendre à pieds en empruntant la piste où le sentier, direction Notre Dame du Château, durée 1 heure où 1heure et demie suivant votre rithme de marche.  

En voiture du village,  prendre la piste (pas trés confortable) qui conduit jusqu’au parking de l’ermitage de Notre Dame du Château. Environ 5 Kms (15 à 20 minutes)

Départ à partir de la place du christ (Rue du Veinat), le 1er km est goudronné. Arrivée au parking, garez votre véhicule. Après la barrière, empruntez à pieds la piste jusqu’à l’ermitage (5minutes), altitude un peu moins de 500m.

Derrière la chapelle, prendre le sentier balisé indiqué par un panneau : Four solaire Himalaya à 6 minutes. (Altitude 520m). Vous y êtes :

*Admirez ce vaste et magnifique panorama sur le massif des Albères, la vallée de Lavail, la Tour de la Massane, Les ruines d’Ultréra, la plaine du Roussillon et le littoral.   

*Méditez ensuite sur la fuite du temps et de ce qui s’est passé sur ce lieu un certain été 1900. Ce lieu a donc vu naître le premier four solaire jamais réalisé dans le monde. La commune de Sorède reste la première au monde a avoir accueilli sur son territoire une plate forme expérimentale en matière d’énergie solaire et dont les applications scientifiques seront développées plus tard  notamment à Mont Louis et Odeillo.

  *Reprenez tranquillement le sentier du retour vers l’ermitage, et surtout prenez votre temps. Visitez cette magnifique chapelle entièrement restaurée après le terrible incendie du 9 avril 2001. Prenez enfin du plaisir en pique niquant sur cette ludique place ombragée de l’ermitage afin de garder un excellent souvenir de votre passage à Sorède, la perle des Albères et cité du soleil en mémoire du « Padre Himalaya ».

           

 

 

 


 
 
posté le 29-08-2008 à 16:17:16

Documents d'époque...Sorède 1900...(5) Documents d'époque...

 

 Lettres et documents d'époque...
                   Cette nouvelle rubrique « Documents d’époque » consiste à informer tous les visiteurs de ce Blog aux témoignages, lettres, et documents se rapportant au savant et visionnaire portugais, Manuel Antonio Gomes, allias « Padre Himalaya ». (1868 -1933)
              
                     Document n° 5 :  Lettre de Marguerite  COLL ...
 
Observation : La lettre manuscrite de ce document nous a été communiquée  par notre ami, le professeur Jacinto Rodrigues de l’Université de Porto le vendredi 17 novembre 2006 par CD Rum. Archivées sur ordinateur pour l'association " Les Amis du Padre Himalaya de Sorède" par Antoine et Marie Sanchez le 23 novembre 2006.

Le coll del Buc se situe à gauche de l’ermitage de N.D.du Chàteau

 
Lettre de Mademoiselle Marguerite Coll, sœur de l’abbé Coll adressée au Padre Himalaya
(Probablement début Avril 1905)  
              Quelle joie, Grand Dieu, nous avons tous éprouvée de vous lire, mon bien cher Monsieur Himalaya. Non, jamais vous ne comprendrez combien il nous a été bon de recevoir de vos nouvelles.
Nous étions à table lorsqu’on nous a remis votre charmante missive, nous n’avons pas pu continuer à manger, tant nous avons eu le cœur serré de joie de nous voir une de vos lettres entre nos mains. Vous auriez du être témoin de cette scène pour avoir une idée de notre surprise ! Ce qui nous étonne par-dessus tout, mon bien cher Abbé, c’est que vous avez pu vous permettre et de supposer que vous étiez passé dans le livre des oubliettes !
Nous, qui ne cessons de parler de vous et qui attendions avec la plus vive impatience une de vos lettres qui nous permit de connaître votre adresse pour vous écrire aussitôt. Après plus de trois ans d’un profond silence, elle est enfin arrivée. Que Dieu en soit loué !
            Dans le courant de l’hiver, nous avons eu notre bien chère maman à toute extrémité, une nuit, mon frère lui porta le saint Viatique, nous n’étions que tous les deux, au chevet du lit d’une mère mourante. Oh ! Quelle agonie pour notre pauvre cœur, ce fut peut-être cette même nuit que vous eûtes de si tristes pressentiments. Depuis que le temps s’est mis au beau, elle va de mieux en mieux tout en restant d’une faiblesse extrême vu ses quatre vingt ans, il ne peut guère en être autrement. Ne nous oubliez pas auprès du bon Dieu afin qu’il daigne nous donner le courage et la force de supporter sans nous plaindre toutes les épreuves qu’il voudra bien nous envoyer, qu’il nous trouve toujours prêts à nous écrier : (        ?           )
            L’année dernière, pendant les grandes vacances, je fus à Sorède voir mes nombreuses amies, en particulier Mademoiselle Taix, laquelle se porte très bien. Nous montâmes au Castell, où tout nous parle de vous. Dans nos conversations nous prononcions souvent votre nom !
Elle n’a plus depuis longtemps déjà Maritou à son service. Elle a une jeune bonne de Sorède, aussi cette pauvre femme était trop âgée…Elle vit avec ses deux fils dont l’un habite Perpignan et l’autre Sorède ; Et pendant que Melle Taix est en vacance, elle va avec ce dernier afin de jouir l’une de l’autre. Depuis un an, elle a sa nièce avec elle, monsieur l’inspecteur lui donna sur sa demande, Angèle comme adjointe, de sorte que marraine et filleule vivent comme deux reines en attendant qu’il se présente un futur époux digne d’elles.
Nous sommes toujours en correspondance avec la bonne et aimable famille Piserra, nous avons de temps à autre la visite de Sorèdiens. Dernièrement nous eûmes celle de sœur Marie Blanche   (      ) elle habite (       ) avec sa mère.
            La pauvre sœur Pélagie qui était réfugiée dans un autre couvent (      ) est revenue à Sorède ouvrir une école enfantine, et nous, que deviendrons nous avec tout ce qui se passe dans notre misérable France ! et tout ce qui se prépare de triste et de désespérant !
            Nous ne savons absolument rien d’Espérance ni de son mari. Ici, nous les avons perdus de vue, le pauvre Parou est toujours ermite au Castell, dès qu’on lui parle de mon frère, il se met à pleurer, pauvre homme, il le regrette de plus en plus. Monsieur Vassal a été réélu maire.
La semaine prochaine, mon frère verra monsieur Payret, il se dispose à lui transmettre toutes vos amitiés.
A mon tour, je vais écrire à Melle Taix pour lui dire mille et mille choses aimables de votre part.
Par les temps qui courent, nous sommes heureux d’être à Saint Hippolyte, mon frère vit dans la plus grande tranquillité car il ne s’occupe nullement de politique. Ni de journaux, c’est ce qu’il a de mieux à faire.
Je doute, mon bien cher Mr Himalaya que vous puissiez me lire, j’ai la vue à force de pleurer bien fatiguée et puis beaucoup de besogne !
            Nous avons eu un prédicateur durant trois jours, les quarante heures, la semaine prochaine il nous en arrive un autre pour prêcher la passion, nous l’aurons celui là jusqu’à Pâques. Le vendredi soir, ils ont 150 hommes à confesser, pendant le jour toutes les femmes et les enfants, ce n’est jamais fini pour la piété il n’y a pas de comparaison avec Sorède. Mon frère vous aurait écrit en même temps que moi, mais il est tellement occupé qu’il le fera dans le courant de la semaine prochaine
            Au mois de mai, nous aurons Monseigneur qui vient donner la communion, encore du travail pour la pauvre Marguerite.
Vous, que nous recevions avec tant de plaisir, nous ne nous reverrons peut être jamais plus. Donnez nous au moins de vos nouvelles, ne restez pas trois ans encore sans nous donner signe de vie.
« Pourquoi ces timbres wilaim »
Maman vous dit les choses les plus aimables. Mon frère vous écrira longuement et moi, je vous envoie mon meilleur souvenir.
 
                                                                                    Bien à vous
                                                                                    Et toujours dévouée, Marguerite

 

Liens

 


 
 
posté le 27-08-2008 à 10:01:24

Documents d'époque...Sorède 1900 (4)...Documents d'époque...

 

            ANNEE 1900 ....................   2 Septembre 1900 :

                    CHRONIQUE DU JOURNAL
                        « LA CROIX DES P.O » 
   
D’après les Recherches et Archives du Professeur Jacinto Rodrigues recueillis en 1997 dans les PO.
 
 
    Voici le 4ème et dernier article ( à notre connaissance) de l’Abbé Coll, correspondant du journal « LA CROIX DES P.O » du 2 septembre 1900 :
 
 
                Sorède. – Appareil Himalaya. -  
               
                Des expériences concluantes ayant été faites à la grande joie de la compagnie intéressée, l’appareil Himalaya vient d’être démonté et ramené à Paris. L’inventeur lui-même a repris le chemin de la capitale. – A cause de certains défauts reconnus nuisibles au parfait fonctionnement de l’appareil, on a décidé d’en construire un autre qui donnera toute satisfaction et pourra être immédiatement utilisé partout où besoin sera.
       – Les innombrables visiteurs qui ont eu le courage et le plaisir de gravir le « col Himalaya », savent que le but de la nouvelle invention n’est autre que la fonte des m étaux par l’action de la chaleur solaire, concentrée en un creuset jusqu’à concurrence de quinze à seize cent degrés.
       – J’entends encore, à cette heure, les objections multiples et très sérieuses faites à M. l’abbé Himalaya par des polytechniciens, des Saint-Cyriens, des avocats, des docteurs en médecine, voire par des dames et des demoiselles appliquées à l’étude des sciences exactes ! – Mais à peine posées, toute difficulté était résolue à l’instant. Avec clarté, quelle assurance, quelle étonnante supériorité !
       – On était convaincu, ravi, fasciné et désireux de revenir prendre des nouvelles leçons de sciences.
           Que Dieu et la mare de Deu del Casteil aient toujours et partout en leur sainte garde notre admirable et extraordinaire confrère portugais, M. l’abbé Himalaya, dont le souvenir demeurera impérissable et réconfortant au milieu de nous.  
 
 
                                                                 2 Septembre 1900,  
                                  Abbé Coll, correspondant du journal

                                          « LA CROIX DES P.O » 

 

  
  Ce panneau d'information implanté au Coll del Buc sur le site des vestiges du four solaire du "Padre Himalaya" a été inauguré le Dimanche 20 juin 2004(*) à l'occasion de la fète du soleil en présence d'André Joffre, Président d'EnR 66 (CCI des PO), Le professeur Jacinto Rodrigues de l'Université de Porto, le Docteur Manuel Branco d'Arcos de Valdevez et Antoine Sanchez actuel Président des "Amis du Padre Himalaya de Sorède".

 (*) Hommage au Padre Himalaya,  visionnaire et précurseur des Energies Renouvelables : Commémoration du centenaire de l'attribution du Grand Prix de l'Exposition Universelle de St Louis aux USA en 1904.

 

 

 

 

   

Photo (A.S) ci dessus : 

Depuis juin 2003 et gràce à la persévérance du Professeur Jacinto Rodrigues, ce site historique a été enfin mis en valeur par une poignée de bénévoles qui par la suite ont créé l'association des "Amis du Padre Himalaya de Sorède". Comme l'a souhaité l'abbé Coll  dans son  message  du  2 septembre 1900 du journal "La Croix des P.O." Son voeux a été exaucé un siècle plus tard

 


 
 
posté le 26-08-2008 à 10:15:02

Documents d'époque...Sorède 1900 (3)...Documents d'époque...


ANNEE 1900 ....................   19 août 1900 :

CHRONIQUE DU JOURNAL
« LA CROIX DES P.O » 
   
D’après les Recherches et Archives du Professeur Jacinto Rodrigues recueillis en 1997 dans les PO.

Manuel Antonio Gomes, alias "Padre Himalaya

 
      Voici le troisième article de l’Abbé Coll, correspondant du journal « LA CROIX DES P.O » du 19 août 1900 :
 
 
Sorède. – Une caravane scientifique. –
 
                 Il ne se passe pas de jour sans qu’un groupe de touristes, curieux de voir le merveilleux appareil Himalaya, n’arrive à l’ermitage du Casteil
Tout le monde emporte le meilleur souvenir du jeune prêtre portugais, dont la bonté captivante et la patience inlassable à expliquer à chacun sa prodigieuse invention, surprennent autant qu’elles ravissent.
                Mardi, deux ordres religieux, les PP. Capucins et les frères des écoles chrétiennes, étaient représentés par les révérends pères Ernest-Marie et Benoît, le T.C.F. Tibérius, un frère visiteur, plusieurs frères professeurs et toute une escouade d’élèves suivant le cours de sciences. Une caravane scientifique ! – Ils l’ont bien prouvé par les multiples et sérieuses questions posées à l’abbé Himalaya, tout heureux de donner satisfaction à ses distingués interlocuteurs. – Et les élèves ! comme ils écoutaient et suivaient avec avidité les démonstrations et les explications du savant abbé !!
L’heureuse et privilégiée caravane a promis de revenir. La famille de Lacvivier*, d’Elne, M. le maire de Saint André et tous les autres visiteurs qui furent les hôtes de N. D. du Casteil, ce même jour, ont fait la même promesse. C’est donc que tous « les intellectuels » et tous les « savants » ne sont pas à Paris et à Rome. Notre chère province roussillonnaise est fertile, elle aussi, en esprits cultivés, attirés par les découvertes, de plus en plus surprenantes, des temps présents
 
                                     19 août 1900,  Abbé Coll, correspondant du journal

                                                                                   « LA CROIX DES P.O » 

*Biographie  Raymond de Lacvivier 

Capitaine de la garde nationale durant la guerre franco-prussienne de 1870, il ne participera à aucune bataille. Il épouse Marie Marron de Martin avec laquelle, il aura trois fils Pierre (1882), Charles (1885) et Maurice, qui serviront l’armée française lors de la première guerre mondiale. Le premier sera mutilé au Fort de Vaux, le second sera gravement blessé par les gaz allemands et le troisième mourra au front des Dardanelles.

Raymond de Lacvivier exerçera le métier de notaire, comme son père. En 1906 il participera activement à la création de la « Société d’Etudes Catalanes », dont il sera l'adhérent numéro 15, aux côtés de personnalités comme Pierre Vidal, Jean Amade, Louis Pastre, Gustave Violet, Jules Delpont, Frédéric Saisset, Horace Chauvet et Jean Bourrat.

Cette société scientifique roussillonnaise, active durant plus de quinze ans, se dotera d’une publication « La Revue Catalane » qui avait pour objectif principal « de susciter ou d’encourager tous types d'initiatives visant à développer la vie littéraire, artistique et scientifique » en Catalogne du nord. Lacvivier à partir de 1911 devient membre de son conseil d’administration, et publiera, de 1908 à 1920, de nombreux articles, tout particulièrement sur les monuments et l'histoire de sa cité, Elne, parmi lesquels : le couvent des capucins, la cloche de l'horloge, la chapelle Nostra Senyora de la Trona, les anciens cimetières, les voûtes et les travaux de l’église. Il publiera également de précieux textes issus du Cartulaire et du Livre vert d’Elne. [1]

De 1911 à 1920 il dirigera un groupe de catalanisants de la S.E.C. afin d’élaborer le premier dictionnaire catalan du Roussillon. Malgré sa pugnacité et celle de ses collaborateurs comme, Joan Amade, l’Abbé Henri Granier-Mailly, Joachim Comet, Louis Pastre et Paul Bergue, ce projet ne put être achevé. A la même époque, il participera à l’élaboration d’une langue catalane unifiée en intégrant à partir de 1913 l'équipe d’Anton Griera, chargée de recueillir des matériaux léxicologiques du catalan ancien, littéraire et parlé, qui furent synthétisés dans deux ouvrages majeurs : el Diccionari dels dialectes catalans et l’Atlas Lingüístic de Catalunya. Correspondant dés sa création de l’Institut d'Estudis Catalans (Académie de la langue catalane), il défendra et fera la promotion des nouvelles normes orthographiques communes à tous les Pays Catalans impulsées par Pompeu Fabra, qui furent rejetées par bon nombre d'intellectuels roussillonnais parmi lesquels Jean Amade et Jules Delpont. En 1930, agé de 78 ans, Raymond de Lacvivier sera assassiné par son beau-frère Henri de Martin dans sa demeure d’Elne. La municipalité de la ville d’Elne, à la demande de l’archéologue Roger Grau, honore Raymond de Lacvivier en attribuant son nom au Musée du Cloître.

 


 
 
posté le 25-08-2008 à 18:36:41

Documents d'époque...Sorède 1900 (2)...Documents d'époque...

 

 

ANNEE 1900 ....................   12 août 1900 :

                            CHRONIQUE DU JOURNAL
                               « LA CROIX DES P.O » 
   
D’après les Recherches et Archives du Professeur Jacinto Rodrigues recueillis en 1997 dans les PO.
 
 
                     Voici le deuxième article de l’Abbé Coll, correspondant du journal « LA CROIX DES P.O » du 12 août 1900 :
                   
                   Sorède :  M. L’abbé Himalaya et son invention...
 
            Il m’est agréable, à plusieurs points de vue, de pouvoir donner sur le savant abbé Himalaya, l’hôte très aimé de N. D. du Casteil, l’appréciation d’un autre savant à qui fut adressé le jeune prêtre portugais.
           Je cite textuellement le passage de la lettre de mon très distingué correspondant, M. X., depuis longtemps versé dans les sciences abstraites, et ce qui nous plait au dessus de tout, profondément et sincèrement chrétien.
                    
                                                 

Four solaire "Himalaya


           Monsieur,
          Je viens d’avoir une longue et intéressante conversation avec M. L’abbé Himalaya. Cet homme est extraordinaire, il sait tout. Nous avons causé de chimie, de physique, de littérature, de linguistique, d’histoire, de médecine, de omni re scibili. Vous êtes bien heureux d’avoir sur vos terres un pareil causeur et de pouvoir oublier avec lui les banalités de la vie.
          Votre ermitage va devenir un foyer de lumière et de chaleur, une succursale du soleil. Grand Dieu ! Qu’il va faire chaud chez vous ! Prévenez-moi quand tout sera installé là haut, j’irai rendre visite au soleil. Ces questions de chimie, de physique, d’astronomie, m’amusent et m’intéressent. Il y a dans l’invention de l’abbé Himalaya un problème dont je voudrais voir la solution sur place, celui de savoir comment un corps quelconque, métal, rocher ou charbon, peut recevoir un rayon de (ici un chiffre fantastique !) Degrés de chaleur sans se volatiliser instantanément !
 
 A qui croirait pouvoir se permettre de douter, j’affirme que ce témoignage offre les garanties les plus sûres de désintéressement et de sincérité.
                                      
                                      12 août 1900,  Abbé Coll, correspondant du journal
                                                                                   « LA CROIX DES P.O » 
 


 
 
posté le 23-08-2008 à 22:35:05

Documents d'époque...Sorède 1900 (1)...Documents d'époque...

Avertissement : Reprise de quelques documents publiés sur l'ancien blog "Podemus" de l'association... 

Information pour tous ceux qui s'interressent à l'oeuvre scientifique du savant portugais Manuel Antonio Gomes, Alias "Padre Himalaya". L'association "Les Amis du Padre Himalaya de Sorède" recherche des documents et si possible la photo de l'abbé Coll qui a joué un role prépondérant auprés de l'éclésiastique, visionnaire et savant portugais, "Padre Himalaya" en été 1900 à Sorède. Contact ...Mail : antoi.sanchez@wanadoo.fr     

  Photo : Eté 1900 au Coll del Buc à Sorède, Le "Padre Himalaya" et son four solaire lors de ses premières expériences solaires. 

                            

Note : Nous allons publier  sur cette rubrique "Documents d'époque" quelques articles que le Professeur Jacinto Rodrigues a remis à Antoine et Marie SANCHEZ,  lors du séjour des Amis du Padre Himalaya à Arcos de Valdevez les 20, 21 et 22 septembre 2007. Ces écrits de l'abbé Coll, curé de la parroisse de Sorède à l'époque (Eté  1900) sont datés et ont un lien direct avec le "Padre Himalaya" donc trés interressant pour le patrimoine historique et scientifique. Au jourd'hui, publication de l'article paru le 5 aoùt 1900 dans la chronique du journal  « LA CROIX DES P.O ».......................................A.S.

                                                                                                                 

                                                         ANNEE 1900

                         CHRONIQUE DU JOURNAL
                            « LA CROIX DES P.O » 
   
D’après les Recherches et Archives du Professeur Jacinto Rodrigues recueillis en 1997 dans les PO.
 
 
Voici le premier article de l’Abbé Coll, correspondant du journal « LA CROIX DES P.O » du 5 août 1900 :
 
              SOREDE : Physique...Astronomie.
 
                  La machine qui coûta tant d’efforts et de sueur, pour être transportée au Col del Bouix, dénommé à partir de ce jour col Himalaya, est maintenant en place, prête à fonctionner.
Le montage ne s’est pas effectué sans difficulté. Malgré la présence de trois ouvriers parisiens, fort intelligents, quoique jeunes, il a fallu retoucher plusieurs pièces, détériorées sans doute pendant le transbordement.
Le savant abbé Himalaya va donc commencer ses expériences de physique et astronomie transcendantes, qui promettent de véritables surprises, même aux physiciens et aux astronomes les plus réputés.
Nous ne saurions en dire davantage, à cette heure, sans mériter l’épithète d’indiscret, des limites et des réserves ayant été imposées à notre manie de reportage.
La puissante ( ?) machine, posée sur un pivot, et tournant au moyen de roues sur un rail circulaire, mesure cinq mètres de haut et cinq mètres de diamètre. La garniture intérieure et extérieure, vraie cuirasse de fer, la fait ressembler à une gigantesque cage d’horloge, surmontée d’une immense ruche, ou encore, d’un magnifique dôme ajouré.
Si nous parvenons à faire violence à l’excessive modestie du savant abbé Himalaya, nous ne manquerons pas de donner la description technique de l’hôte inattendu (l’appareil scientifique !! ) de notre délaissée montagne d’Ultréra.
Les visites au Col del Bouix s’annoncent nombreuses et très importantes. Quelques personnes ont demandé des renseignements au correspondant de « La Croix » sur l’appareil, sur l’inventeur, et encore (C’est le côté le plus pratique dans sa vulgarité ! ) sur le moyen d’atteindre le col : 550 m. d’altitude, et sur les ressources culinaires de l’ermitage de Notre Dame du Casteil.
Ma réponse uniforme, invariable, est celle-ci : 1° - De l’appareil, je dois parler le moins possible et pour cause. Il est posé en si bonne place que tout le monde peut le voir.-
2° L’inventeur, est le plus bienveillant, le plus intéressant que l’on puisse imaginer. Sa science est extraordinaire, universelle. – 3° On se monte soi-même «  lento pede, » l’espace de 6 kilomètres. – 4° Aucun restaurant n’ayant pu prendre racine à Ultréra, il est indispensable de bien garnir son filet, avant de le jeter sur l’herbe sèche ou sur la roche granitique..
De plus, l’eau de l’ermitage remplaçant avantageusement les apéritifs les plus prompts, l’abondance seule parvient à tuer la faim.
Si donc le cœur, la tête ( ?) et les jambes vous en disent, enfourchez votre automobile et filez vite un train….. D’enterrement. C’est la seule manière de maintenir le souffle à ses poumons…. Doublement nécessaire à des montagnards.
 
 
                                                                          5 août 1900,  Abbé Coll, correspondant du journal
                                                                                   « LA CROIX DES P.O »   
 


 
 
posté le 16-08-2008 à 21:26:54

Portugal : "Les Amis du Padre Himalaya de Cendufe - Arcos de Valdevez


C'est officiel : L'association "Les Amis du Padre Himalaya de Cendufe-Arcos de Valdevez est née le 26 juillet 2008. Ci dessous le message adressé le 13 aout 2008.

 

    Message "e mail" des Amis portugais de Cendufe - Arcos de Valdevez adressé à Antoine Sanchez Président des Amis du Padre Himalaya de Sorède.

 

Estimados amigos

 

Vimos por este meio informar que a Associacao Padre Himalaya de Cendufe, Arcos de Valdevez fui fundada a 26 de Julho de 2008, e tem como site web (temporario e em construcao) www.jcrodrigue.com/cendufe/

 

Em breve receberao mais informacoes do Conselho de Administracao, o qual reunira para eleger os corpos dirigentes, e terminar os estatutos e regulamentos.

 

Um forte abraco

Jose Carlos Rodrigues (fundador)

 

 

José Carlos Rodrigues, le portugais du Canada.

  Pour en savoir plus sur cette nouvelle association, consulter le site en cliquant ici : www.jcrodrigue.com/cendufe/

 Canada : Gatineau - Ottawa en juin 2007 avec José Carlos.                                                                                 
 

Photo de droite : En juin 2007 au Canada, à la maison du Citoyen de Gattineau-Ottawa, José Carlos découpe le ruban de l'amitié, de la solidarité et de la convivialité qu'il partagera avec les représentants français et portugais pour la mise en valeur de l'oeuvre du Padre Himalaya. Tout un symbole.

 

 


 
 
posté le 15-08-2008 à 09:44:05

Laroque des Albéres : Les Echos d'une vérité qui dérange...


Les Echos d’ « Une vérité qui dérange »

 

 

         Jeudi 14 août 2008…Cinéma avec « Les Amis du Padre Himalaya de Sorède » au FAC  (Foyer Animation Communale) de Laroque des Albères.

 

         Eté 2008 : La seconde projection du célèbre film d’Al Gore après celle du 19 juillet dernier à Sorède a rassemblé encore une fois à Laroque plus d’une centaine de personnes sous la houlette de Jacky Solé, enseignant et membre de l’association, animateur de la soirée. Ci dessous quelques photos ...

 

Jacky Solé Une partie du public  

 

Film d'Al Gore "Une vérité qui dérange" sur les écrans français en 2006, plus encore d'actualité aujourd'hui...

 

Al Gore

 

 

 

Albert Arnold Gore, Jr., plus connu sous le nom d'Al Gore, est un homme politique et homme d'affaires américain né le 31 mars 1948 à Washington (États-Unis). Il a été membre de la Chambre des représentants de 1977 à 1985, sénateur du Tennessee de 1985 à 1993 et vice-président de Bill Clinton de 1993 à 2001.

Il a été le candidat du parti démocrate lors de l'élection présidentielle de 2000. Bien que majoritaire en voix et en dépit des recours et contestations consécutifs au comptage des voix en Floride devant la Cour suprême, il a été battu par le candidat du parti républicain, George Bush, majoritaire en nombre de grands électeurs.

En 2007, il est co-lauréat, avec le GIEC, du Prix Nobel de la paix pour « leurs efforts afin de mettre en place et diffuser une meilleure compréhension du changement climatique causé par l'homme, et de jeter les bases des mesures nécessaires pour contrecarrer un tel changement »[1].

 

Un public, avec aussi des jeunes... Un public, avec aussi des jeunes...

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article